Une nouvelle enquête de l’AWSR révèle que se montrer courtois au volant entraîne des comportements courtois de la part des autres usagers. En cette période de début d’année qui s’accompagne souvent de bonnes résolutions, l’AWSR et le Ministre wallon des Travaux publics en charge de la Sécurité routière, lancent une nouvelle campagne pour inviter les usagers de la route à rajouter la courtoisie sur leur liste !

La route est un espace de partage où chaque usager doit s’adapter aux conditions de circulation. Le Code de la route impose les règles de conduite mais le bon sens, le civisme et la courtoisie sont tout aussi nécessaires pour que les interactions entre usagers se passent au mieux et ainsi éviter bon nombre d’accidents.

‘Laissez-vous gagner par la courtoise’

Selon une enquête récente de l’AWSR, 84 % des Wallons affirment que lorsque quelqu’un les laisse par exemple passer dans un embouteillage, cela leur donne envie de faire pareil pour un autre usager. Se montrer courtois au volant encourage donc les autres usagers à être plus aimables à leur tour, entraînant ainsi une « épidémie » de gestes positifs.

La nouvelle campagne de l’AWSR invite dès lors les usagers de la route à participer à cet élan positif. Les affiches seront présentes durant tout le mois de janvier sur les 300 panneaux le long des autoroutes et routes secondaires régionales en Wallonie. L’affiche met en scène une vahiné qui incarne la détente et la convivialité. Placée sur le tableau de bord, elle montre l’exemple en effectuant un geste de courtoisie.

Le message sera également présent sur les ondes des radios francophones et germanophones. Sur un fond de ukulélé, un conducteur heureux remercie par une petite chanson les usagers de la route qui adoptent  les bons comportements au volant et contribuent ainsi à rendre sa route plus agréable et plus sûre.

La courtoisie, c’est contagieux !

Les Wallons se montrent plutôt courtois sur la route. Presque toutes les personnes interrogées (93 %) remercient en effet de la main l’usager qui les laisse s’insérer dans une file. Les gestes positifs sont appréciés et contagieux puisque 84 % des Wallons disent que si quelqu’un les laisse passer, cela leur donne envie de faire pareil pour un autre usager. Et 3/4 des conducteurs se sentent valorisés lorsqu’un piéton qu’ils ont laissé traverser les remercie. Par ailleurs, il est réjouissant de constater que les injures n’ont pas vraiment la cote puisque seuls 23 % des sondés affirment se sentir mieux après avoir injurié un usager qui a fait quelque chose qui ne leur a pas plu et à peine 18 % trouvent qu’injurier les autres usagers permet de rendre les trajets plus supportables.

Les Wallons, conscients des bénéfices de la courtoise

Pour 82 % des personnes interrogées, la politesse et la courtoisie sont très importantes puisqu’elles s’accordent à dire que si tous les usagers étaient plus respectueux, il y aurait moins de tués sur les routes. Les usagers de la route plus âgés sont davantage convaincus par cette affirmation : 91 % contre 76 % des 18-34 ans. On constate donc une différence générationnelle dans l’importance accordée à la courtoisie.

Plus on a d’expérience de la route, plus on est courtois

On remarque que les usagers qui parcourent un grand nombre de kilomètres sont plus nombreux à trouver qu’injurier les autres au volant est inutile. On peut donc supposer que leur longue expérience de la route les rend plus ‘philosophes’ et plus zen… À méditer.