Cyril Ganser est neupréen depuis toujours. Après avoir fait toutes ses classes au sein des mouvements de Jeunesse de Neuville-en-condroz, il est chargé aujourd’hui de la promotion et de la communication des 8heures Cuistax de Neupré. Une interview toute en simplicité…

Cyril, pour débuter, peux-tu nous parler de ton parcours scolaire ?

J’ai effectué ma scolarité à Neuville. Tout d’abord mes maternelles au Village avant de poursuivre à l’École primaire du Domaine. Après ce cycle de 6 ans, j’ai intégré l’Athénée Royale Air Pur à Seraing pour en sortir il y a maintenant 7 ans.

Que choisis-tu ensuite comme études supérieures ?IMG_9947

J’étais très tenté par des études d’architecture mais au terme de ma première année, ce sont principalement les cours créatifs et de dessins qui me plaisaient le plus. Je n’étais finalement pas très attiré par les cours d’ordre technique et j’ai pris la décision de changer d’orientation.

Je me suis alors dirigé vers un baccalauréat en Publicité à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège. J’étais davantage dans mon environnement et la question s’est rapidement posée à moi quant à la poursuite de mon cursus au sein de l’établissement. Au bout de ma formation de trois ans, j’ai donc opté pour deux ans de Master en Graphisme, spécialisation « Design Graphique – direction artistique».
Cycle que j’ai terminé il y a près de deux années.

Viens ensuite la recherche d’emploi… comment cela s’est-il passé pour toi ?

Sans trop d’encombres, il m’a fallu six mois pour décrocher un emploi dans ma branche. Six mois de recherche durant lesquels j’aurai tout de même enchaîné les garderies au sein des différentes écoles de Neupré. J’avais déjà travaillé aux Plaines de vacances pendant mes études aux Beaux-Arts  et la perspective d’occuper mon temps-libre après mes études en m’occupant d’enfants était attrayante. D’ailleurs, je m’en occupe toujours !

C’est-à-dire ?

Depuis un an, je suis employé à mi-temps par la société Alinéas qui s’occupe d’évènementiel et de publicité. Je suis en charge des projets graphiques et de la communication visuelle.
Après journée, je travaille toujours dans les écoles où je m’occupe des garderies l’après-midi. Ça me permet de garder contact avec le milieu de l’animation que j’apprécie particulièrement.

Tu as d’ailleurs animé en mouvements de Jeunesse durant longtemps…

Tout à fait ! J’ai animé les scouts avant de devenir chef de troupe et j’ai Cuistax 2014également été chef Pionniers. Une très chouette expérience durant laquelle il m’a été donné de voyager. D’abord en Roumanie et ensuite au Maroc. Ces voyages sont extrêmement enrichissants, aussi bien pour les animateurs que pour les animés. Mais c’est le fruit de toute une année de travail en groupe…

En Roumanie, nous animions les enfants d’un village isolé. Un peu le type d’animations que nous pourrions proposer aux Plaines de vacances.

Au Maroc, c’était différent. Nous avons d’abord passé une semaine à Rabat en compagnie d’enfants des rues. Puis nous sommes partis à la rencontre de jeunes scouts marocains avec qui nous avons découvert Marrakech et finalement, nous avons terminé la 3ème semaine en beauté avec un trek dans l’Atlas.

Vient ensuite le rôle que tu as endossé dans l’organisation des 8heures Cuistax

Effectivement, sans omettre pour autant mon passage en tant que Grand-chef JER (Jeunes en Route) toujours à Neuville. « La Route », comme nous appelons ça, est un regroupement d’anciens animateurs désireux de donner « un coup de main » aux plus jeunes animateurs. C’est une façon pour nous de ne pas avoir de fracture entre ces beaux voyages dont je vous parlais et la fin de notre fonction d’animateur.

Bref, je pensais qu’il était un peu bête de m’arrêter là ! Et lorsque l’opportunité s’est présentée concernant les Cuistax, je n’ai pas hésité longtemps.

Comment cela s’est-il passé ?Montage - team

Au détour d’une conversation avec Mr Étienne qui connaissait mes compétences en la matière, il m’a été proposé de reprendre à ma charge toute la communication qui tournait autour de cet évènement. Une équipe était déjà en place mais celle-ci était à la recherche de nouvelles personnes pour redynamiser un concept qui allait fêter ses 20 ans – la 1ère édition des 8hCuistax date de 1992 -.

Et comment s’est passé ton acclimatation dans cette équipe ?

Très bien ! Je connaissais déjà tout le monde et je n’ai fait que m’intégrer à un groupe en marche, où chacun a sa spécialité et sait ce qu’il doit faire.
Ainsi, Loïc Behrin est en charge de la logistique et de l’infrastructure ; C’est notre « homme à tout faire » ; Benoît Pirenne est notre responsable web, responsable des réservations et de la soirée et Xavier Martens est en charge de la sonorisation de l’évènement. Cependant, il ne faut pas oublier l’ensemble des chefs d’Unité de Neupré ainsi que les bénévoles qui sont très précieux pour nous. Puis Jean-Paul Étienne qui est à l’initiative du projet et qui représente souvent notre « voix de la raison ».

Quel bilan pouvez-vous déjà tirer de l’édition 2014 ?

Nous sommes devant un constat puisque nous sommes passés de 42 réunionéquipes participantes lors de la précédente édition à 27 cette année. C’était un peu décevant mais nous sommes déjà prêts à repartir de l’avant pour une édition 2015 toute en surprise.
Nous aimerions d’ailleurs axer d’autant plus l’évènement autour des familles pour que l’activité perdure encore le plus longtemps possible. À cet effet, on tente avec toute l’équipe de se réunir au moins une fois par mois pour entretenir cet esprit de groupe qui fait notre force.

Nous ne pouvons que souhaiter une bonne continuation à ce groupe d’amis si sympathiques qui permettra encore aux Neupréens de vivre de belles émotions lors des prochaines éditions des  8heures Cuistax.