La commune de Neupré se situe en Belgique, dans la Province et l’arrondissement administratif de Liège. Depuis la fusion entrée en vigueur le premier janvier 1977, elle regroupe les anciennes communes de Neuville-en-Condroz, de Plainevaux, et de Rotheux-Rimière et ainsi que le sud-est de la commune d’Ehein et une petite partie de la commune de Seraing.

Neupré couvre quelque 3170 hectares pour une population d’environ 9800 habitants.

La commune est bordée au nord par les entités de Flémalle et Seraing, au sud par Nandrin et Anthisnes, à l’ouest par Engis, et au sud-est par Esneux.
Située dans la zone sud-ouest de la banlieue liégeoise, la commune de Neupré est traversée d’est en ouest par la route du Condroz, voie rapide qui relie Liège à la région luxembourgeoise via Marche-en-Famenne.
D’autres voies importantes lient l’entité aux pôles secondaires qui l’entourent. Au nord, la chaussée de Marche, la route d’Engis et la route de Seraing assurent les liaisons avec la vallée de la Meuse et la banlieue industrielle liégeoise (Seraing, Engis, Flémalle, Ivoz-Ramet,…). La Grand’Route traverse Plainevaux du nord au sud et relie l’entité à Esneux et la vallée de l’Ourthe.

Le territoire communal s’étend sur un plateau d’interfluve entre la vallée de la Meuse et de l’Ourthe. L’altitude maximum est de 267.5 mètres. La route du Condroz souligne la crête de partage des eaux entre les deux bassins hydrographiques.

Plusieurs ruisseaux constituent les limites communales : le périmètre nord suit le tracé des ruisseaux du Fond des Rys, de Ville en Cour et de La Neuville. La limite sud est marquée par le ruisseau du Bois des Moges et le ruisseau du Fond de Martin qui se jette dans l’Ourthe à Esneux. Cette dernière constitue elle-même le périmètre est de la commune jusqu’à la Roche aux Faucons.

Le plateau est constitué de roches primaires très anciennes (quartzo-schisto-phylladeuses, d’environ 380 millions d’années) que l’on retrouve plus au sud, en Ardenne. Cette région forme ce que l’on appelle le Condroz Ardennais. Les terrains calcaires que l’on trouve dans le sud du territoire communal larquent le passage vers le Condroz proprement dit caractérisé par une alternance de calcaires, de schistes et de grès d’âge un peu plus récent.