La borne-fontaine du Butay

La commune de Neupré a fait installer trois bornes-fontaine en 2003. Une se situe au Butay, une deuxième dans le centre de Plainevaux et une troisième place des Cèdres à Neuville Domaine.

Le Butay : toponymie
« Butay » ou « â bûtê » désigne un hameau comprenant un groupe d’habitations à Rotheux-Rimière, plus précisément à « La Rimière ». A proximité, on trouve la source du « ri d’modje » (ruisseau des Moges), qui sépare la commune de Rotheux-Rimière de Nandrin. Dans les sources, on retrouve ainsi: « en lieu dict a buttea joindant au boix de moge » (1612); « au lieu dit au buteau » (1669).

Quelle est la signification de ce terme que l’on retrouve fréquemment en Belgique romane, que ce soit en province de Liège, en Hainaut ou dans la province de Luxembourg?
Le toponymiste Edgard Renard voit dans » bûtê » un diminutif en « -ellu » du nom « bulitus » attesté par Vitruve: « Ainsi, quand les sources sont resserrées en un passage étroit, le jet se précipite avec des bouillonnements d’eau à son sommet ». Par conséquent, « bulitus » est traduit par bouillonnement. Phonétiquement, ce terme aboutit à « bûtê, boûtê, bûtia, bûté, bûtiau ».
Par ailleurs, on trouve parfois une autre interprétation de ce terme. Il proviendrait de l’époque romaine. Une garnison se serait retranchée sur ce lieu élevé, cette « bute ». On peut difficilement pencher pour cette version si l’on en juge notamment au nombre de lieux portant ce nom « butay ». Les Romains se seraient retranchés bien souvent en des endroits de ce type…
Par contre l’interprétation donnée par l’autre source latine correspond bien à la situation du hameau de la commune de Rotheux-Rimière et à l’existence du ruisseau des Moges qui, il est vrai, est agrémenté de bon nombre de bouillonnements.

A.-G. K.