Les Hollandais boivent, en moyenne, un verre de lait par jour ; les Français consomment, en moyenne, une tranche de fromage quotidiennement ; les Italiens mangent quant à eux près de 20 kg de pâtes par personne et par an. Ces informations, nous les tirons des enquêtes nationales de consommation alimentaire menées dans ces pays. Mais qu’en est-il de la population belge ?

Pour répondre à cette question, l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP), en étroite collaboration avec le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement, lance en 2014 une grande enquête sur les habitudes alimentaires et le mode de vie de la population belge.

Une première étude de ce genre avait déjà été menée au sein de la population Belgique en 2004, mais beaucoup de choses peuvent changer en dix ans. Les résultats de l’enquête nationale de consommation alimentaire de 2014 seront donc comparés à ceux de 2004. Étant donné le lien étroit qui existe entre nos habitudes alimentaires et notre santé, les résultats de cette étude constitueront, pour les autorités et les instituts de recherche, un outil indispensable pour esquisser la politique relative à l’alimentation et à la sécurité alimentaire de demain.

3200 personnes âgées de 3 à 64 ans ont été sélectionnées au hasard parmi tous les résidents belges. Dans le courant de l’année 2014, ils seront invités à participer à l’enquête sur une base volontaire. Pour la première fois, les enfants et adolescents (3 à 17 ans) pourront eux aussi être interrogés, nous ouvrant sans doute la voie à de nouvelles connaissances importantes.

64 professionnels de la santé spécifiquement formés rendront visite à deux reprises, à chaque participant à son domicile. Ils poseront des questions sur la consommation alimentaire, la santé et le mode de vie (activité physique, par exemple). Les professionnels réaliseront également plusieurs mesures (poids, taille, tour de taille). On demandera en outre aux enfants et aux adolescents de porter pendant 7 jours un accéléromètre, outil permettant de mesurer objectivement leur activité physique.

Toutes les données personnelles seront traitées de manière strictement confidentielle et les résultats seront codés. De la sorte, aucun lien ne pourra donc être établi entre l’identité d’un participant et les données fournies.

Si vous avez été sélectionné(e) pour l’étude, vous recevrez une lettre d’invitation dans le courant de l’année. L’enquête se déroulera de janvier 2014 à décembre 2014

Personnes de contact :
Dr. Jean Tafforeau (FR)
Chef du service « Enquêtes, mode de vie et maladies chroniques », WIV-ISP
02/642.57.71

Dr Koenraad Cuypers (NL)
Chef du projet « Enquête de consommation alimentaire »
« Enquêtes, mode de vie et maladies chroniques », WIV-ISP
02/642.57.27

Olivier Christiaens (NL)
Responsable communication
SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement
02/524.73.63

Pour plus d’informations…
Si vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet, vous pouvez vous rendre sur le site de l’enquête nationale de consommation alimentaire.

Cette étude a été approuvée par la Commission de la protection de la vie privée et par le Comité d’éthique de l’Hôpital universitaire de Gand (UZ Gent).