La commune de Neupré continue sa campagne de mobilisation pour le compostage à domicile des déchets verts et ménagers.
En effet, composter permet de diminuer le poids de la poubelle de 50% et donc le coût. De quoi éviter de nombreuses allées et venues, mises en décharge… et faire des économies.

Dans ce but, différentes actions sont mises sur pied :

  • La possibilité d’acquérir pour un prix modique de 13 € un fût destiné au compostage des déchets de cuisine et de jardin.
  • Une permanence mensuelle, tous les premiers samedis du mois de 9h30 à 11h30, vous permettant d’obtenir des conseils sur la mise en route d’un système de compostage ou son suivi.  Rejoignez-nous au local préfabriqué de l’école de Neuville Domaine, Avenue de la Vecquée, entre les 36 et 38.
  • La tenue, lors de manifestations culturelles ou de quartier dans la commune, d’un stand animé par les guides qui vous apprendront « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le compost ».

Retrouvez ci-dessous les règles de base du compostage :

L’aération : Le processus de décomposition doit se dérouler en présence d’air. Les organismes qui ont besoin d’oxygène, appelés aérobies, vont dégrader favorablement la matière organique. Si le tas ou une partie se trouve privé de la circulation d’air (trop tassé, trop humide) la décomposition anaérobique va se dérouler avec comme caractéristique le dégagement de mauvaises odeurs (méthane, ammoniac). Un bon compost doit sentir la bonne odeur des sous-bois.

La teneur en eau : En général elle doit se situer aux alentours des 50-60%, cette eau est nécessaire au développement des micro-organismes. L’élévation de température dans le tas va provoquer un phénomène d’évaporation de l’eau. S’il y en a trop peu, le tas s’assèche et la décomposition s’arrête. S’il y a une décomposition qui se produit mal, l’excès d’eau empêche la circulation de l’air, on est alors en anaérobiose.

Le rapport carbone – azote : Le carbone est constitutif de la matière ligneuse et des parois cellulaires. On le trouve sous trois formes principales : la cellulose, les hémicelluloses et la lignine.

Ces trois composés vont être dégradés de manière différente par les micro-organismes, il y a transformation progressive de la lignine en humus. L’azote est lui constitutif des protéines et des acides aminés. La présence de ces deux éléments en volume égal permettra une décomposition idéale. S’il y a trop de carbone, la décomposition va durer plus longtemps

Pour de plus amples informations, contactez le service Environnement.